Featured

De l’intérêt d’adopter une démarche qualité

Toute entreprise quelle que soit sa taille, désireuse d’améliorer sa performance et assurer sa pérennité se doit d’adopter une démarche qualité. Dans un environnement de plus en plus dynamique et complexe, dans monde où la concurrence est de plus en plus vive, l’entreprise a tout intérêt à assurer la qualité de ses produits services, d’anticiper et prendre en compte les besoins et attentes futurs de ses clients. A exigences égales,  le prix  des produits et services doit néanmoins se conformer au niveau de prix du marché bien que ce ne soit pas toujours le seul critère de décision du client. D’autres critères comme la disponibilité, la flexibilité, l’image de marque, la satisfaction sur des réalisations antérieures peuvent influer le choix du client à un niveau de prix supérieur au marché. Un client satisfait sera enclin à réitérer sa confiance. En revanche un client insatisfait ne pardonnera pas une qualité insuffisante et se tournera alors vers d’autres fournisseurs. La pente pour regagner la confiance perdue sera très difficile à remonter. Adopter une démarche qualité structurée permettra donc de s’assurer du niveau de satisfaction de ses clients, de trouver des axes d’amélioration confortant le client qu’il a fait le bon choix en vous sélectionnant. Sa confiance est précieuse et vitale. A l’entreprise de la mériter et de la conserver.

Les  entreprises d’un même secteur d’activités peuvent avoir des objectifs différents qui leur sont propres. Par exemple, devenir un leader mondial dans son secteur d’activités, avoir une avance technologique sur la concurrence, accroître son chiffre d’affaires et profit, réduire ses coûts et délais de production. Quels que soient les objectifs propres à l’ entreprise, la mise en place d’un système qualité pertinent permettra à l’entreprise de mesurer sa performance et d’atteindre les objectifs fixés, de s’améliorer de façon continue. l’ISO 9001 est une norme qui établit les exigences relatives à un système de management de la qualité. La brochure éditée par l’organisation internationale de normalisation basée à Genève développe les avantages de cette norme applicable à tous types et tailles d’entreprises. La nouvelle version 2015 met un accent particulier sur la maîtrise des processus, produits et services fournis par des prestataires externes.

Cette norme aide les entreprises et organismes à gagner en efficacité et à accroître la satisfaction des clients. L’ISO 9001 est une norme qui établit les exigences relatives à un système de management de la qualité. Sans être une obligation, elle aide les entreprises et organismes à gagner en efficacité et à accroître la satisfaction de leurs clients. Accédez à la brochure en cliquant sur le lien  ISO9001 .

Ce que l’on retiendra: Si une démarche qualité à un coût , le retour sur investissement est souvent très profitable grâce aux progrès réalisés et l’assurance de la satisfaction des clients. Pour une entreprise, être certifié n’est pas une obligation pour être performant. La certification permet aux clients d’avoir les preuves qu’une démarche qualité a été établie et mise en oeuvre au sein de l’entreprise. Néanmoins certaines réglementations propres à des administrations et secteurs pointus peuvent l’exiger. Une démarche qualité peut être adoptée à tout moment. la qualité n’est pas un but en soi mais un outil précieux, qui bien utilisé peut assurer le développement et la pérennité de l’entreprise.

Conception du conseil.

Un conseil a plus de valeur quand il est demandé que quand il est offert. ‘ Anonyme’

Le conseil, vaste thème peut révéler diverses formes.

  • Conforter une orientation ou une décision stratégique.
  • Orienter le client vers de nouveaux  services.
  • Etre à l’écoute des problématiques et proposer des solutions adaptées. Les solutions étant toujours le résultat d’une phase de diagnostic, de mesures et données avérées, cohérentes et pertinentes, d’une analyse approfondie et enfin d’une proposition d’actions à mener en vue d’atteindre les objectifs fixés.

Selon le contexte, le conseiller se positionnera et décidera de la ou des formes qui correspondent le mieux tout en respectant une certaine déontologie. Le code de déontologie basé sur quatre fondements pour les audits internes peut être pris comme référence.

  •  Intégrité : L’intégrité  est à la base de la confiance et de la crédibilité accordées à leur jugement.
  •  Objectivité : Les conseillers doivent montrer le plus haut degré d’objectivité professionnelle en collectant, évaluant et communiquant les informations relatives à l’activité ou à la problématique posée. Les conseillers  évaluent de manière équitable tous les éléments pertinents et ne se laissent pas influencer dans leur jugement par leurs propres intérêts ou par autrui.
  • Confidentialité : Les conseillers respectent la valeur et la propriété des informations qu’ils reçoivent ; ils ne divulguent ces informations qu’avec les autorisations requises, à moins qu’une obligation légale ou professionnelle ne les oblige à le faire.
  • Compétence : Les conseillers utilisent et appliquent les connaissances, les savoir-faire et expériences requis pour la réalisation de leurs travaux.

 

 

Q